QUOI DE NEUF

QUOI DE NEUF


 
1
2
3
4
5
6
Suivant 
Turkish Airlines» : la Guinée devient la 51ème destination sur le continent

31/1/2017

La République de Guinée a rejoint officiellement le rang des 120 pays desservis par la compagnie aérienne turque ‘’Turkish Airlines’’. Elle devient ainsi la 51ème destination sur le continent africain, avec 296ème destination dans le monde. La cérémonie inaugurale a eu lieu ce lundi 30 janvier 2017, sur le tarmac de l’aéroport international de Conakry Gbessia.

C’est aux environs de 15 heures que le premier vol commercial de la Turkish Airlines a atterri sur le tarmac de l’aéroport international de Conakry Gbessia. A son bord, une importante délégation turc composée d’officiels, de responsables de la compagnie Turkish Airlines et d’hommes d’affaires. Ils sont accueillis sur le tapis rouge par les ministres et la Première Dame de la République, Hadja Djènè kaba Condé, avant de procéder à la coupure du ruban du premier vol inaugural.

Un point de presse conjoint a été animé par les responsables de la compagnie et les autorités guinéennes au cours duquel, le vice-président chargé de l’Afrique chez Turkish Airlines a déclaré que le lancement de ce vol sur Conakry témoigne de l’engagement de la Turquie envers le peuple et l’économie guinéenne « en outre, ce jalon renforce la position de notre compagnie aérienne comme étant celle qui relie le plus grand nombre de pays à l’échelle mondiale ».

« Cette cérémonie inaugure une ère nouvelle en fournissant un transport aérien régulier fiable et abordable pour le fret et les passagers jusqu'à nos destinations dans le monde entier. Ce mode de transport devrait stimuler la croissance de l’économie locale par l’expansion des opportunités commerciales, la création d’emplois, la remise d’impôts et les avantages qui accompagnent notre citoyenneté » a réaffirmé Askin Cantimur, vice-président de la compagnie turque.

Les autorités guinéennes se sont, de leur côté, réjouis de l’arrivée sur le territoire guinéen de la compagnie aérienne nationale Turque Turkish Airlines et du renforcement de l’axe de coopération guinéo-turque dans divers secteurs économiques, notamment celui des transports.

Le vol assurera une liaison entre l’aéroport d’Istanbul Atatürk et l’aéroport international de Conakry via Ouagadougou et le vol retour donnera aux passagers accès aux grandes destinations mondiales comme Londres, Dubaï, Paris, Frankfurt, Bruxelles, Berlin, Amsterdam vienne et Milan.

Sylla Younoussa
Envoyé Spécial de conakry-life.com






 Lire

 Lien Web

 


Le 1er vol commercial de Turkish Airlines atterira ce lundi à Conakry

28/1/2017

Communiqué de presse:
«Turkish Airlines» ajoute une nouvelle destination à son réseau africain

Conakry (République de Guinée) sera la 296ème destination dans 120 pays desservies par la compagnie aérienne nationale.

«Turkish Airlines», classée la «Marque la plus précieuse de Turquie», ajoute encore une autre ville et un autre pays à son réseau africain. La capitale de la République de Guinée, Conakry, rejoindra le réseau le 30 janvier et sera la 51ème destination desservie dans le continent.

Des vols aller-retour entre Istanbul et Conakry seront effectués 2 fois par semaine les Lundi et Jeudi dans les deux sens.

Des tarifs aller-retour de lancement d’Istanbul à Conakry sont disponibles à partir de 699 dollars américains (taxes et frais compris).

En outre, pour les 6 premiers mois d’exploitation vers Conakry, les membres de «Miles & Smiles» seront capables de gagner 25% de plus de miles.**

Horaires de vols pour Conakry programmés à partir du 30 janvier:
Nº de Vol Jours Départ Arrivée
TK 537 Lundi, Jeudi IST 12:30 CKY 19:35
TK 537 Lundi, Jeudi CKY 20:30 IST 08:40 +1
Tous les horaires sont en Heure Locale

Afin de voir les horaires de vol veuillez consulter www.turkishairlines.com, contacter le centre d’appels au +90 212 444 0849 ou visiter tout bureau de vente de «Turkish Airlines».

*Résultats Financiers de la Marque pour 2016
** « Turkish Airlines» se réserve le droit d’effectuer des changements à cet égard.

TurkishAirlines, Inc.
Relations avec les Médias


A propos de « Turkish Airlines»:
Fondée en 1993 avec une flotte de cinq appareils, «Turkish Airlines» membre de «Star Alliance», est aujourd’hui une compagnie aérienne à 4 étoiles avec 333 appareils (passagers et fret) assurant des vols à 295 destinations à travers le monde avec 246 vols internationaux et 49 vols intérieurs. Selon l’étude de «Skytrax» de 2016, «Turkish Airlines» a été choisie comme la «Meilleure Compagnie Aérienne de l’Europe» pour la sixième et la «Meilleure Compagnie Aérienne en Europe du Sud» pour la huitième fois consécutive. Après avoir gagné en 2010 le prix mondial de «Meilleurs Services de Traiteurs en Classe Economique», en 2013 et encore en 2014 les prix mondiaux de «Meilleurs Services de Traiteurs en Première Classe», et des prix de «Meilleur Salon-Salle à Manger en Première Classe», et «Compagnie Aérienne à Meilleur Salon en Première Classe» au cours de l’étude de l’an dernier, «Turkish Airlines» a gagné encore les prix de «Meilleure Salle à Manger en Première Classe» et de «Meilleure Restauration A Bord en Première Classe» au cours de l’étude de cette année. De plus amples informations à propos de «Turkish Airlines» peuvent être trouvées sur son site web officiel www.turkishairlines.com ou ses comptes de médias sociaux sur Facebook, Twitter, Youtube, Linkedin, et Instagram.

A propos de «Star Alliance»:
Le réseau de «Star Alliance» a été établi en 1997 en tant que la première alliance de compagnie aérienne véritablement mondiale pour offrir une portée mondiale, une reconnaissance et un service continu au voyageur international. Son acceptation par le marché a été reconnue par de nombreux prix, dont le Prix de Leadership du Marché Mondial du Transport Aérien et de Meilleure Alliance de Compagnie Aérienne par le Magazine «Business Traveller» et «Skytrax». Les compagnies aériennes membres sont: Adria Airways, Aegean Airlines, Air Canada, Air China, Air India, Air New Zealand, ANA, Asiana Airlines, Austrian, Avianca, AviancaBrasil, Brussels Airlines, Copa Airlines, Croatia Airlines, EGYPTAIR, Ethiopian Airlines, EVA Air, LOT Polish Airlines, Lufthansa, Scandinavian Airlines, Shenzhen Airlines, Singapore Airlines, South African Airways, SWISS, TAP Portugal, Turkish Airlines, THAI et United. De façon générale, le réseau de «Star Alliance» offre actuellement plus de 18.450 vols quotidiens à 1.300 aéroports dans 190 pays.



Istanbul, le 20 janvier 2017

 Lire
 


Symposium international sur le carbone organique du sol

28/12/2016

21-23 mars 2017 – Siège de la FAO – Rome (Italie)

Le Symposium International sur le Carbone Organique du Sol (GSOC17), une rencontre scientifique se déroulant sur trois jours, se tiendra au siège de la FAO à Rome en Italie du 21 au 23 Mars 2017. Entre 300 et 500 participants, représentants de toutes les régions et pays du monde y seront présents.

Les sols constituent le plus grand stock de carbone terrestre au monde. Lorsqu’ils sont gérés de manière durable (SSM), les sols peuvent jouer un rôle important pour l’adaptation et la limitation du changement climatique, l’amélioration de la fourniture en services écosystémiques en stockant le carbone (séquestration du carbone) et la diminution des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Le Symposium international sur le carbone organique du sol contribuera aux efforts pour combattre la faim et la malnutrition, permettre l’adaptation au changement climatique, enrayer la dégradation des terres, et aller vers un développement durable global, tout en liant la gestion durable des sols à l’atténuation du changement climatique et à la limitation de ses effets.

 Lire
 
Campagne #FemmeVision2030: Déclaration de la Coordinatrice à l’occasion de la clôture de la Campagne des #16joursdactivisme pour l’élimination des violences faites aux femmes

22/12/2016

Chers Membres, Chers Sympathisants, Chers Compatriotes,

A l'occasion des #16JoursdActivisme initiés par les Nations Unies pour l'élimination des violences faites aux femmes et filles, lancés le 25 Novembre et clôturés le 10 Décembre 2016, #FemmeVision2030 a lancé une campagne sur les violences basées sur le genre en #Guinée
Vous avez été nombreux par vos posts, messages, commentaires, activités, tweets et retweets à participer à cette campagne #OrangeTheWorld pour montrer votre détermination à lutter contre ce fléau de violence, qui touche 1 femme sur 3 dans le monde, et 8 femmes sur 10 en Guinée.


Côté statistiques, plus 350 000 internautes ont interagi sur notre page facebook, avec plus de 10 000 nouveaux followers.


Les médias se sont également impliqués car à travers eux, nos messages ont touché des millions de cibles en Guinée et dans le monde. Permettez-moi de remercier plus particulièrement : La Télévision Guinéenne GanganTV, La Télévision Panafricaine Africable, le journal Le POPULAIRE, les sites guineesynthese.com, guineefutur.com, focusguinee.info, africanewsmag.com, kibarounews.com, conakry-life.com, mosaiqueguinee.com, l’Agence Guinéenne de Presse, la Radio Liberté et tous les journalistes qui se sont personnellement impliqués à travers leur plume et leur crachoir.


Les designers/infographes se sont eux aussi joints à la campagne en créant des affiches. Merci à salimy prestation et bouna design pour leur maquettes.


C’est dire que chacun à son niveau, quelque soit son secteur d’activités, peut jouer sa partition dans la lutte contre les violences faites aux femmes. C’est un combat multi-secteurs, multi-acteurs et une thématique transverale.


Outre dans les médias #FemmeVision2030 s’est invitée dans les écoles pour informer et sensibiliser les élèves et les encadreurs sur les types de violences, leurs conséquences sur le développement personnel, mental, et la santé reproductive des femmes et filles. L’occasion a été mise à profit pour les sensibiliser sur le rôle qu’ils doivent jouer pour participer à l’atteinte des objectifs du développement durable et faire ainsi d’eux des Ambassadeurs des ODDs. Pendant ces différentes séances au Collège des Jeunes filles St Joseph de cluny et au Collège Hadja Mariama Sultan(Ex Collège Boulbinet), le corps professoral s’est montré coopératif et engagé. Qu’ils en soient remerciés. Je les encourage à poursuivre la sensibilisation autour du mât et dans les classes.


Chers Membres, Sympathisants, Chers Compatriotes,
La lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles est un combat quotidien car le défi est encore loin d’être gagné à cause du poids social, du manque d’information des populations et l’injustice. Des filles continuent à être mariées de force, d’être violées, de subir des mutilations génitales, des harcelements en milieu du travail, en milieu estudiantain, à subir des violences conjugales, des tortures pour ne citer que ceux là.

En référence au thème de la journée des droits de l’homme de cette année, j’exhorte chaque guinéen et chaque guinéenne à défendre les droits de quelqu’un tous les jours.

La lutte continue.



#FemmeVision2030 vous remercie pour votre implication dans la campagne de sensibilisation #16DaysOfActivism contre les violences faites aux femmes #EndViolence #SayNo #Planet5050 #OrangeTheWorld #FemmeVision2030

 Lire
 
Déclaration de Marrakech de la
société civile et des mouvements
sociaux Africains et internationaux
A l’occasion de la COP22

30/11/2016

Nous, mouvements sociaux marocains, maghrébins, africains et internationaux,
rassemblés à Marrakech à l’occasion de la COP22 réaffirmons notre détermination à
construire et défendre la justice climatique, et notamment à agir pour maintenir le
réchauffement climatique sous la barre des 1,5°C – conformément à l’engagement pris à
Paris par l’ensemble des chefs d’État et de gouvernement.

Le monde ne peut pas attendre

Partout, les inégalités sociales se creusent, les droits régressent, les conflits et les
guerres se multiplient ou s’enlisent. Nos peuples sont opprimés et la biodiversité s’éteint.


Les conséquences du changement climatique sont particulièrement fortes en Afrique et
dans les pays du Sud.
Les records de chaleurs, dépassés tout au long de l’année 2016, et la succession de
cyclones, d’ouragans, d’inondations, de feu de forêts, de sécheresses, nous rappellent
que le changement climatique est une réalité, qui affecte d’ores et déjà des centaines de
millions d’entre nous - en particulier le flot de migrant.e.s arraché.e.s de leur terre et
jeté.e.s dans les eaux au péril de leur vie.

Nous savons que la différence entre 1,5°C et
2°C de réchauffement n’est pas mathématique mais est une question de vie ou de mort.
Les mouvements et les organisations de la société civile constatent que les négociations
internationales sur le climat ne parviennent à déboucher sur les politiques
indispensables, et considèrent donc que continuer de construire le mouvement pour la
justice climatique est une priorité.
Nous dénonçons également la présence de multinationales polluantes et criminelles dans
l’enceinte de la COP. Les COP ne doivent pas être transformées en opération de
greenwashing par des gouvernements qui ne respectent pas nos droits et nos libertés.

Zéro fossile, 100 % renouvelables : notre horizon, notre lutte

Contenir le réchauffement climatique à 1,5°C implique de laisser les combustibles fossiles
dans le sol, en commençant par les hydrocarbures non-conventionnels. Nous appelons
donc les dirigeant.e.s du monde entier à geler le développement de nouveaux projets
fossiles et à engager la transition juste vers un futur 100% renouvelable et
démocratique. L’industrie fossile est engagée dans une bataille pour sa propre survie.
Nous savons donc que nous devons nous mobiliser pour bloquer ses projets destructeurs,
partout où cela sera nécessaire.

Nous devons également nous battre pour ne pas être dépossédé.e.s des alternatives :
nous travaillons à une transformation sociale, écologique, féministe et démocratique et
ainsi construire les emplois de demain.
Nous exigeons également un contrôle citoyen sur le fonds verts, donc 50% des
financements doivent aller à des projets et stratégies basés sur les communautés et les
écosystèmes.

C’est la seule voie pour sortir du modèle productiviste extractif, soumis aux règles du
marché et ne pas tomber dans le piège de l’économie verte et des fausses solutions :
notre avenir ne dépend pas de la main invisible du marché mais du pouvoir des peuples
du monde entier.

Contre Donald Trump et son monde...

Certains utilisent la crise sociale pour justifier des politiques réactionnaires,
conservatrices, racistes, sexistes, qui ne font qu’accroître les injustices climatiques.
Donald Trump n’est que le dernier avatar de ce national-populisme autoritaire, qui
menace en premier lieux les femmes, les personnes de couleurs, les migrant.e.s, les
musulman.e.s et les plus pauvres d’entre nous.
...un climat de convergence

Nous exigeons la libération immédiate de tou.te.s les prisonnièr.e.s environnementaux et
la protection des défenseur.e.s de l’environnement, partout dans le monde.
De notre côté, nous nous engageons à œuvrer conjointement pour :
 instaurer des processus d'élaboration des politiques collectifs et concertés à
l'échelle locale et territoriale pour garantir une participation citoyenne effective,
faire entendre la voix de la société civile, et faire des législations nationales des
vecteurs de justice sociale et d'émancipation permettant de garantir aux peuples
la réappropriation des biens communs (la terre, l’eau, l’air, les semences), ce qui
passe notamment par la défense de la souveraineté alimentaire ;
 concevoir et mettre en place un espace régional citoyen en intégrant en particulier
l'espace africain, l’espace méditerranéen et celui des États insulaires qui reflètent
l’ampleur et l’urgence à avancer dans nos combats communs pour la justice
climatique.;
Nos peuples souffrent mais nos luttes sur le terrain prennent de l'ampleur et la prise de
conscience collective de la nécessité d'unité, de respect de la diversité et de
complémentarité des modes d'action, s'amplifie.
Nous sommes convaincu.e.s que les changements nécessaires sont profonds. Nous
refusons que nos États se plient aux choix du libre-échange et permettent à des
entreprises de se doter d'armes législatives leur permettant d'agir impunément et que les
lois du marché puissent outre-passer l'accession aux droits pour toutes les femmes et
tous les hommes, de défendre le droit des petit.e.s paysan.ne.s et pécheur.e.s, et de
toute celles et ceux qui sont en première ligne de la construction d’un monde réellement
juste et durable.


Nous n'attendrons pas les moments de négociation internationale pour nous réunir et
travailler à notre convergence. La travail se fait depuis longtemps, se poursuit et
continuera sur le terrain et au niveau des mouvements de base qui luttent localement
pour un autre système, un autre monde.
Nous tenons en particulier à affirmer notre solidarité avec toutes celles et tous ceux qui
sont en première ligne de la lutte contre l’extractivisme : à Imider, à Gabes, à Aïn Salah,
à Standing Rock, à Notre Dame des Landes, et partout ailleurs. Nous sommes solidaires
de la lutte du peuple Palestinien pour sa liberté et ses droits à la terre et à l’accès à ses ressources.

Aujourd’hui, nous réaffirmons avec force et conviction qu’un autre monde est
possible !

Adoptée à Marrakech le 17 Novembre 2016

إ

 Lire
 


Marrakech/ Journée de l’engagement à l’action avec les NDCs en Afrique

21/11/2016


Marrakech, 17 nov- Un panel sur la Journée de l’Afrique en vue de traduire les engagements en action avec des Contributions Déterminées au niveau National en action (NDCs), s’est tenu, mercredi, 16 novembre 2016, au pavillon Afrique de la Zone Bleue de la COP22 à Marrakech, sous la présidence du président de la COP22, Sallahedine Mezouar, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP au Maroc.


La cérémonie a connu la participation du président de la Banque Africaine de Développement (BAD), Akinwumi Adesina, du vice-président du GIEC, Pr. Youba Sokona, du président de la République de Guinée, Pr. Alpha Condé, Coordinateur des Energies renouvelables en Afrique.

L’objectif principal dudit panel est de donner l’occasion d’examiner, de manière critique, les implications de la mise en œuvre des Contributions Déterminées Nationales (NDCs) soumises par les pays africains dans le cadre de l’Accord de Paris, ainsi que l’Initiative Africaine des Energies Renouvelables (AREI) et leurs implications pour le développement du continent.

Il a été, par ailleurs, noté que le continent africain joue un rôle important dans le dialogue pour la planification et la mise en œuvre de l’Accord de Paris.
Dans son intervention, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a indiqué, que «le continent africain a besoin de tous les partenaires pour mettre en œuvre l’AREI».

Pour sa part, le vice-président du GIEC, Pr. Youba Sokona a affirmé, que «les systèmes d’énergie renouvelable sont l’option la moins coûteuse pour l’Afrique. Les institutions et les personnes doivent intégrer ces technologies pour le bien des populations».

Abordant dans le même sens, le président de la République de Guinée, Pr. Alpha Condé, Coordinateur des Energies renouvelables en Afrique, a dit que «l’objectif de l’AREI est d’atteindre au moins 10 GW de capacité nouvelle et additionnelle de production d’énergie à partir de sources d’énergies renouvelables propres d’ici 2020, mais aussi de mobiliser le potentiel africain pour produire au moins 300 GW d’ici 2030.

Les débats ont mis l’accent sur les priorités de l’Afrique concernant les moyens de mise en œuvre des NDCs dans le contexte de l’Accord de Paris, les implications et les perspectives pour sa mise en œuvre y compris les défis et opportunités.

D’autres sujets majeurs, notamment celui de l’alignement des NDCs sur les stratégies nationales de développement inclusives, et alignées sur la transition vers le climat et la transition vers un faible taux de carbone, ont été aussi abordés.

Quant au président de la COP 22, Sallahedine Mezouar, il a salué l’engagement du président de la République de Guinée, Pr. Alpha Condé, Coordonnateur de l’initiative Africaine pour les Energies renouvelables, dans la lutte contre le changement climatique, quand on sait que sur les 13% d’africains que compte la population mondiale, 4% seulement ont accès à l’électricité.


A la fin du panel, un trophée a été décerné par la ministre française de l’Environnement, Ségolène Royale, au chef de l’Etat guinéen, pour son leadership à accélérer la mise en œuvre de l’Initiative Africaine pour les Energies Renouvelables (AREI).

Source AGP

 Lire
 
Guinée / SENACIP : Le débat sur le civisme atteint les milieux scolaire et universitaire

3/11/2016

Au moins huit conférences-débat sont organisées ce mercredi 2 novembre, deuxième journée de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP), dans les milieux scolaire et universitaire. Elèves, étudiants et encadreurs de la zone spéciale de Conakry ont échangé avec des spécialistes venus de divers horizons.


Au lycée 2 0ctobre de Kaloum, la salle de conférence a servi de cadre au lancement de cette série de conférences-débat sur la citoyenneté et la paix. La caravane de la Semaine de la Citoyenneté et de la Paix, à la tête le ministre de l'Unité nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, s'est ébranlée par la suite vers l'Universit" Gamal Abdel Nasser de Conakry, l'Ensag Donka, le lycée Matam, le lycée Yimbayah, l'Institut Billy Ecola, l'Esag Lambanyi et l'Université Sonfonia.


"Je souhaite que cette mobilisation soit une mobilisation de force. Que cela ne s'arrête pas dans cette salle. Que cela continue pendant toute la semaine mais aussi après la semaine. Je vais ici rappeler que n'est qu'une semaine de l'esquisse d'un travail de fond, de longue durée qui doit engager l'énergie de toute la nation guinéenne" affirme le ministre Gassama Diaby, aux étudiants de l'Université Gamal Abdel Nasser où le thème de la conférence est "Citoyenneté, civisme et système démocratique".


"Notre système démocratique, que nous sommes en train de construire, a besoin de vous. Si nous faisons le choix en fonction de nos origines géographiques ou ethniques, ou en fonction des enveloppes que parfois on nous donne, on tuera le système démocratique. Tel est l'intérêt de ces journées d'acte citoyen, ou d'immersion. Il nous faut en Guinée des citoyens pour faire renaître la Guinée, pour faire retrouver à la Guinée son honneur, sa dignité et que nous soyons en mesure en conjuguant nos efforts internes de l'énergie, donner de l'élan à la Guinée" a-t-il poursuivi.


Mais avant, au Lycée 2 Octobre, le ministre Diaby a touché une actualité brûlante : la disparition de plusieurs jeunes guinéens sur la route de l'immigration clandestine.


"Vous suivez quelques nouvelles douloureuses de ces jeunes guinéens qui prennent la mer pour aller en Europe et qui y perdent leur vie", rappelle-t-il.


"Nous devons travailler ensemble chacun en assumant ses obligations et ses devoirs, chacun faisant en sorte que la Guinée ne soit pas une terre d'injustice mais de justice, ne soit pas une terre de privation de libertés mais de libertés", dit l'initiateur de la SENACIP.


Au lycée 2 Octobre, Ali Soriba Soumah, cadre au ministère de l'Enseignement Pré-universitaire et de l'Alphabétisation, a fait un exposé sur le thème : ""Le civisme en milieu scolaire".
" Les actions illégales et violentes, les violations des droits humains, des tendances ethniques, les délinquances etc... relèvent des lacunes à la formation des citoyens en éducation civique" explique ce conférencier. Pour lui, c'est à l'école que commence l'apprentissage au civisme.


"Le civisme invite chaque citoyen à un apprentissage de la culture civique. Cet apprentissage commence à l'école et se termine dans et par la société" conseille M. Soumah à une centaine de lycéens installés dans la salle de conférence du Lycée 2 Octobre.
Ce conférencier, aidé d'un employé du Système des Nations Unies, ont abordé des concepts de Droits et devoirs, de la citoyenneté, du civisme, la paix, la démocratie et le développement.

 Lire
 


DISCOURS DU MINISTRE DE L’UNITE NATIONALE ET DE LA CITOYENNETE A L’OCCASION DU LANCEMENT DE LA SEMAINE NATIONALE DE LA CITOYENNETE ET DE LA PAIX

31/10/2016

« Cher(e)s compatriotes,
Notre pays fêtera demain la première édition de la semaine nationale de la Citoyenneté et de la paix. Cette initiative est le fruit d’un constat clair mais douloureux: nous vivons en Guinée un manque criard de culture citoyenne et de civisme démocratique.


Et pourtant, chaque Guinéen doit demeurer convaincu de l’importance fondamentale du civisme démocratique pour l’avenir de notre pays.

C’est pourquoi Monsieur le Président de la République a choisi comme thème pour cette première édition de la première Semaine nationale de la Citoyenneté et de la paix : «Citoyenneté et civisme pour la Paix, la Démocratie et le Développement»

Cette thématique nous permettra ensemble d’aborder les socles fondamentaux de tous les problèmes nationaux. Car il n’y a pas de paix sans citoyenneté véritable, et par conséquent sans égalité de droits, sans libertés et sans devoirs.


Il n’y a pas de paix sans société civile, qui exige des individus et des groupes d’avoir des comportements responsables et conforment aux lois et aux règles sociales justes et dignes.


Il n’y a pas de démocratie sans citoyens responsables et libres, qui donnent tout son sens à toutes nos institutions et à toute leur légitimité.

Il n’y a pas non plus de développement sans État effectif, lequel État ne saurait exister sans citoyens véritables.


C’est pourquoi, cette première édition a décidé de choisir comme thématique : « Citoyenneté et civisme pour la Paix, la Démocratie et le Développement»


Au cours de cette première édition, de cette première semaine, de nombreuses activités d’éducation, de sensibilisation, de promotion auront lieu sur l’ensemble du territoire national.


Demain mardi, 1er novembre, auront lieu dans les 33 préfectures du pays et à Conakry, des lancements de la première édition de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix.
Au cours de cette ouverture officielle, l’ensemble des guinéens sont invités à observer à partir de midi pile (12 h 00), une minute de silence à la mémoire de tous ceux qui se sont battus pour la liberté, l’indépendance et la démocratie dans notre pays. Mais aussi pour la mémoire de toutes les victimes de violences politiques dans notre pays. L’ensemble des guinéens sont aussi invités à chanter, à entonner l’hymne national pour nous rappeler que nous devons aussi à la Nation ce qu’elle nous a offert en nous donnant la terre de Guinée.


Demain, il est important de souligner que dans les 33 préfectures, les 33 préfets de la République liront le même discours fondé sur le principe d’égalité, les principes républicains, les principes démocratiques et les principes de justice pour une citoyenneté égalitaire, juste et responsable.


Le mercredi 2 novembre, auront lieu sur l’ensemble du territoire national des conférences-débat, des activités éducatives en faveur de la promotion de la culture du civisme, et de la culture de la citoyenneté. Mais aussi de celle de la tolérance pour la consolidation de l’idée de paix dans notre pays.


A Conakry, des conférences auront lieu dans les établissements scolaires, collèges et lycées, les universités, les centres de conférences, idem dans les villes de l’intérieur pour faire comprendre à nos concitoyens quelles sont les règles fondamentales de l’idée de citoyenneté et de civisme, en termes de droits et de libertés. Mais aussi en termes de devoirs et d’obligations.


Le Jeudi 3 Novembre, troisième journée de la Semaine nationale, nous invitions l’ensemble de nos concitoyens en Guinée et à l’Etranger, à poser des actes citoyens, des actes qui nous permettront de consolider la paix dans notre pays, des actes qui nous permettront de consolider le fonctionnement démocratique de notre pays, mais aussi des actes qui nous permettront de renforcer le processus de développement. Pour cela, chaque citoyen guinéen est invité à poser un acte de son libre choix, un acte qui participe à la construction de la Nation dans notre pays.
Vendredi 4 Novembre, il y aura une synchronisation sur l’ensemble des radios privées et publiques de notre pays, pour faire passer des messages de civisme et de culture citoyenne, mais aussi une culture de tolérance dans notre pays.


Vendredi toujours, les responsables religieux musulmans sont invités à prêcher la culture du civisme dans les lieux de culte, mais aussi à prier, même si les prières ne suffisent pas, mais elles peuvent contribuer à nous donner des forces nécessaires pour assumer nos responsabilités de citoyen vis-à-vis de notre Nation.


Samedi 5 Novembre, cinquième journée de la semaine nationale, première journée d’immersion…Cette journée, nous invitons l’ensemble de nos concitoyens à sortir, dehors, dans les quartiers, dans les administrations, dans les marchés, dans les entreprises privées, dans les stades, dans les cafés, dans les restaurants, bref partout où il y a vie, pour poser des actes de civisme, de nettoyage, planter des arbres…Mais aussi surtout , sensibiliser notre jeunesse, nos frères, nos soeurs, nos mères, nos enfants, non seulement sur les valeurs du civisme, mais aussi sur l’importance du civisme dans notre processus de consolidation de la paix, de la démocratie et du développement.


Dimanche 6 Novembre, deuxième journée d’immersion, toujours les mêmes activités de promotion, de sensibilisation à l’endroit de toutes les couches socio-professionnelles de notre pays pour faire comprendre la culture du civisme.


Lundi 7 Novembre, journée de clôture de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix en Guinée, sous la Présidence de Monsieur le Président de la République, Pr Alpha CONDE.
Vive la Citoyenneté
Vive le civisme pour que vive une Guinée citoyenne, égalitaire, juste, libre et responsable.

Cela ne dépendra que de nous, et de chacun d’entre nous pour faire émerger une nouvelle Guinée."

Le Ministre
Khalifa Gassama DIABY

 Lire
 


Communiqué du Ministère de l'Unité Nationale et de la Citoyenneté

31/10/2016

Le Ministère de l'Unité nationale et de la Citoyenneté annonce l'ouverture Officielle de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix ce mardi 1er novembre 2016 sous la Présidence d'honneur du Premier Ministre Mamady youla.

Cliquez sur l'image pour lire le communiqué.

 Lire
 


Inauguration : Kingdom Restaurant-Night-club est officiellement ouvert à Conakry

18/10/2016

Conakry, le 17 Octobre 2016, Kingdom Restaurant-Night-club intègre désormais le rang des plus grands restos et des boites de nuit de Conakry. Il offre à ses clients un minimum de service de qualité de tous genres. La cérémonie inaugurale s’est déroulée le samedi 15 octobre, dans les locaux du dudit restaurant, en présence de plusieurs invités.

C’est le quartier Dixinn port 3 qui abrite cette bâtisse, placée sur la corniche nord en bordure de mer. Ici, Kingdom Resto- Night-club fait face à un air ambiant en provenance des hautes mers de l’océan Atlantique.

Heureuse, Mme Kourouma Marie Thérèse Gbanamou, directrice du restaurant, a exprimé ses impressions qu’elle estime bonnes par rapport à la cérémonie. « Notre rêve est aujourd’hui réalisé. Je ne fais que dire merci à Dieu. Merci aux personnes de bonnes volontés. Et merci à tous ceux qui ont confiance en nous et qui nous ont supportés », s’est-elle félicitée à l’entame de son intervention.

A la question de savoir la particularité de son restaurant, Mme Kourouma Marie Thérèse répond en ces termes : « Tout ce que nous faisons ici c’est à base de produits naturels. Tout est bio chez nous, pas de cube Maggie, pas trop d’huile. Je crois que nous pouvons être comptés au bout du doigt pour ne pas dire c’est le premier restaurant en Guinée qui fait sa cuisine sans cube Maggie »
Sur le plan sécuritaire, la responsable du restaurant rassure aux visiteurs de ne pas s’inquiéter par rapport à ça, et que tout client qui franchi d’ailleurs le seuil du resto est considéré comme un roi. « La sécurité est garantie avec un groupe de sécurité qui nous accompagne. Donc venez à Kingdom, vous êtes tout le temps sécurisé. Parce que la sécurité de nos clients est la plus importante pour nous. En plus, vous rentrez à Kingdom, vous êtes toujours le roi, vous êtes toujours la reine », rassure la directrice.

Pour clore, elle a invité tous les guinéens à venir découvrir le Kingdom restaurant avec ses énormes surprises qu’il réserve et qu’il compte partager avec tous « Nous invitons tous les guinéens à venir découvrir le Kingdom resto et le Kingdom Night-club. Parce que quand vous êtes là, vous allez bien manger et bien boire, et vous serez en bonne santé. Vous allez également danser dans une atmosphère royale. Le Kingdom veut dire en Français le ‘’Royaume’’. Alors si vous venez, vous allez vous sentir comme un roi ou comme une reine. Alors venez chez nous, c’est vraiment du confort », a-t-elle invité.


Interrogés, la plupart des invités qui se trouvaient sur place partagent presque le même avis. Ils estiment en partie que c’est la première fois que la commune de Dixinn abrite un resto du genre, en combine avec une boite de nuit. Toute fois, ils tiennent à inviter, à leur tour, ceux qui n’ont pas eu encore le temps de découvrir le coin, de s’y rendre au plutôt que possible.

Par Sylla Younoussa

 Lire
 
 
CONAKRY-LIFE TV
Message de la Secrétaire générale de la Francophonie S.E. Madame Michaëlle JEAN
ALBUMS PHOTOS

Campagne de sensibilisation STOP EBOLA: Mme Seraphine WAKANA, Coordinatrice résidente du Système des Nations unies en Guinée, S'imp

Campagne STOP EBOLA conakry-life.com: Le Chargé d'Affaires de l'Ambassade de Malaisie en Guinée, s'implique. Et vous?

Campagne de sensibilisation ''STOP EBOLA'', Dr Mohamed AYOYA, Représentant de l'UNICEF en Guinée, s'engage. Ensemble nous vaincrons.

Campagne STOP EBOLA: Soriba Sorel CAMARA, Gouverneur de la Ville de Conakry, Président du Conseil de ville.

Campagne STOP EBOLA: SE Alexander LASKARIS, Ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, s'implique.

Conakry-Life.com

Faites également la promotion de votre Page

CONAKRY-LIFE.COM


Privé - Espace Clients  Privé - Espace Clients